Rencontre avec Jonathan Morales, auteur de « Krokodil »

Présentez-nous votre ouvrage

Mon nouveau roman raconte l'histoire d'une jeune Américaine meurtrie par son passé et piégée par un imposteur sur un site de rencontres. Après s'être fait critiquer et humilier devant des milliers de téléspectateurs dans un journal télévisé par sa sœur rivale alors que sa vie reprenait son cours normal, Amber Wellington accepte par pure vengeance la proposition d'un internaute russe se disant être un dénicheur de talents ayant les moyens de faire d'elle une méga star fortunée du mannequinat. Son voyage en direction de Moscou va malheureusement se terminer en un véritable cauchemar. Prisonnière d'un psychopathe qui se sert d'elle comme cobaye au fin fond d'un bunker dans un but expérimental, Amber ne pourra que compter sur un miracle pour s'en sortir vivante, surtout lorsqu'elle apprendra qui est derrière ce complot machiavélique.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Pour alerter les internautes des éventuels dangers qui sévissent sur les réseaux sociaux, mais aussi pour avertir la population de l'éventuelle arrivée de la drogue « Krokodil » en France, qui fait des ravages chez les plus pauvres et qui est considérée comme le stupéfiant le plus dangereux au monde. Utilisée comme une alternative bon marché à l’héroïne, cette drogue, qui vient de Sibérie, gagne chaque année du terrain à travers le monde et multiplie le nombre de ses victimes qui, bien souvent, en meurent dès la première injection.

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

Aux lecteurs enfermés dans une existence solitaire, mais aussi aux amateurs de thriller psychologique à huis-clos. L'ambiance du roman est particulièrement sombre et la fin inespérée.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Qu'il faut se méfier de l'eau qui dort.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Aller courir ou marcher longuement m'aide à réfléchir à mon écriture avant de me lancer dans la rédaction de l'ouvrage. A vrai dire, je suis inspiré depuis l'âge de dix ans environ. Je crois que les idées existent et qu'elles se posent sur moi comme le ferait un papillon... soit je m'émerveille et je suis alors prêt à l'accueillir et ainsi le processus se mettra naturellement en place et ainsi je m'approprie l'idée... soit je la laisse s'envoler vers ailleurs, ... peut-être me reviendra-t-elle à un moment plus opportun ou pas ! Pour être honnête, écrire est devenu une addiction.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

J'ai déjà commencé à rédiger des notes sur l'intrigue, je réfléchis à différents thèmes. Mon prochain roman n'aura rien à voir avec les trois précédents. Mon nouvel héros sera un jeune garçon ingénieux qui, suite à la destruction de son île de Saint-Martin ravagée par l'ouragan Irma et provoquant la mort de ses parents au passage, deviendra l'unique espoir de survie d'un groupe d'enfants chrétiens.

Un dernier mot pour les lecteurs ?

N’hésitez pas une seconde à acheter "Krokodil ", ce roman vous cueillera à froid quand vous vous y attendrez le moins, porteur d’un incroyable suspense, de dialogues chocs et de rebondissements. Cet ouvrage est aussi porteur d’un message subliminal concernant les expériences aux issues incertaines.

Page not found - L'actualité Edilivre Page not found - L'actualité Edilivre

Vous recherchez un ouvrage ?

Malheureusement, le livre que vous cherchez n'existe pas,

Que pouvez-vous faire :

Recherche de A à Z


Commentaires