Blog

La règle de la semaine : « censé » ou « sensé » ?

« censé » ou « sensé » ?

Erreur couramment commise

Qui n’a jamais confondu « sensé » avec «  censé » et écrit : « Les machines sont sensées faciliter le travail de l’ouvrier » au lieu de : « Les machines sont censées faciliter le travail de l’ouvrier » ?

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Vous pouvez remplacer le terme qui pose problème par « supposé » ? Écrivez « censé », qui est presque toujours suivi d’un infinitif :

On n’est pas censé passer au feu rouge. = On n’est pas supposé passer au feu rouge.

« Sensé » signifie, pour sa part, « plein de bon sens » ou « qui a du sens » :

Quel être sensé sauterait de la tour Eiffel ? = Quel être plein de bon sens sauterait de la tour Eiffel ?

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Cette colle est sensée adhérer à toutes les surfaces.
  2. Comment étais-je sensé le savoir ?
  3. On est censé remettre un badge à chaque participant.
  4. Une secrétaire n’est pas sensée garder les enfants de son patron.
  5. Où sommes-nous censés nous réunir ?
  6. Un rapport de ce type est sensé contenir une centaine de pages.
  7. Le cahier des charges est censé détailler la chronologie des travaux.
  8. Toute secrétaire bilingue est sensée parler deux langues.
  9. Ordonnez vos arguments de manière sensée.
  10. Si la critique est censée et argumentée, il n’en prend pas ombrage.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Cette colle est censée adhérer à toutes les surfaces.
    En remplaçant « sensée » par « supposée » puis par « pleine de bon sens », on se rend compte que le sens de la phrase est conservé avec « supposée » : c’est donc qu’il faut écrire « censée » et non « sensée ».
  2. Faux. Il faut écrire : Comment étais-je censé le savoir ?
    Si « sensé » est la bonne orthographe, on devrait pouvoir dire : « Comment étais-je plein de bon sens le savoir ? » Or cette phrase n’a aucun sens. Il ne faut donc pas écrire « sensé », mais « censé ».
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : Une secrétaire n’est pas censée garder les enfants de son patron.
    Cette phrase a le même sens que : « Une secrétaire n’est pas supposée garder les enfants de son patron », signe qu’il faut écrire « censée » et non « sensée ».
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : Un rapport de ce type est censé contenir une centaine de pages.
    Peut-on dire : « Un rapport de ce type est plein de bon sens contenir… » ? Non. C’est donc qu’il ne faut pas écrire « sensé », mais « censé ».
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : Toute secrétaire bilingue est censée parler deux langues.
    Cette phrase a le même sens que : « Toute secrétaire bilingue est supposée parler deux langues. » C’est donc qu’il faut écrire « censée » et non « sensée ».
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : Si la critique est sensée et argumentée, il n’en prend pas ombrage.
    Remplaçons « censée » par « supposée » : « Si la critique est supposée et argumentée… » ne signifie rien. En revanche, on peut dire : « Si la critique a du sens et est argumentée… » Il faut donc écrire « sensée » avec un « s ».

« censé » ou « sensé » ?