Rencontre avec Grégory Orcier, auteur de « Les peuples de GaïA »

Présentez-nous votre ouvrage.

« Les peuples de GaïA – Mohira » raconte principalement l'histoire de Mohira Pichon, une jeune femme qui tente de vivre avec son passé et de surmonter les événements qui se présentent, à commencer par le mail d'un ami québécois. Celui-ci va rejoindre Mohira au Puy en Velay et, ensemble, ils vont étudiés des données d'un projet universitaire afin de valider la découverte du Québécois. Les événements vont ensuite se précipiter et ils vont devoir prendre des décisions et les assumer.

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Il y a 15 ans, j'avais écrit une fan-fiction sur le net et cette expérience m'avait plu... Des années après, je suis retombé sur les fichiers de cette fan-fiction: l'envie d'écrire est revenue au galop! j'ai alors décidé de raconter une histoire originale; avec son propre univers, ses personnages... Quatre ans de préparation, de recherches, puis deux ans et demi d'écriture ont été nécessaire.

 

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

Il s'adresse à tout le monde. Ce premier tome se déroulant dans un futur proche (année 2040), l'univers décrit reste assez semblable au notre donc accessible pour le lecteur. De plus, l'histoire a lieu en France, dans la Haute-Loire: Le Puy en Velay et Riotord principalement. Il y a quelques passages à Saint-Etienne (Loire) aussi. Après tout, rien n'interdit une grande aventure d'arrivée près de chez nous !

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Dès la préparation, cette question du message transmis s'est posée. Et en fait, il y en a plusieurs. Le premier est bien sûr l'écologie. Habitant la Haute-Loire (et ses paysages magnifiques), je pense qu'il faut respecter notre planète et ses écosystèmes même si j'ai conscience que notre mode de vie actuel n'est pas idéal pour ça. Un juste milieu doit exister entre la technologie qui caractérise notre époque et le respect de l'environnement. C'est à chacun de nous de prendre des mesures simples au quotidien. Quant aux autorités, elles devraient également jouer leur propre rôle en proposant des projets, une politique allant dans ce sens. Les choses prennent du temps : c'est aujourd'hui qu'il faut agir!
Autre message : le manichéisme. On a trop souvent l'habitude de ranger les gens dans des cases, à les catégoriser : l'être humain est un poil plus compliqué! personne n'est totalement mauvais... Et les « gentils » peuvent commettre des erreurs, s'égarer. J'ai voulu doter mes personnages de cette complexité. Ils sont souvent guidés par leurs sentiments, ce qui influent sur leurs actions.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

J'aime bien le cinéma, les jeux vidéo, la musique, les bandes dessinées et la littérature. Je me suis permis de glisser des références dans mon livre : Nom de personnages, véhicules... Par exemple, « Mohira » est le second prénom de Wendy dans Peter Pan de J.M. Barrie (écrit « Moïra »); le nom du commandant de la première mission martienne est Webster comme plusieurs personnages du livre « Demain les chiens » de Clifford D. Simak ; un chapitre a pour titre une chanson des Beatles... J'avoue m'être fait plaisir avec ces clins d'œil.

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Ecrire la suite des peuples de GaïA ! j'y réfléchis depuis un moment déjà mais cette partie du récit est assez complexe et me demande de bien tout préparer. « Mohira » a connu des modifications en cours de route, des ajouts ; ce sera sûrement le cas pour ce tome-ci aussi mais je préfère anticiper pour que l'écriture soit plus fluide, sans trop de réécriture. Il y aura des nouveaux personnages, des interactions à définir entre eux, rendre leurs réactions / actions cohérentes... Bref, ce tome va me demander encore du travail malgré l'expérience offerte par l'écriture de « Mohira ».

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Ce livre était un projet personnel : je m'y suis accroché, je lui ai accordé du temps et aujourd'hui, il est devenu réalité ; j'ai imaginé une histoire pour la partager et c'est désormais le cas. Je souhaite donc à tous les lecteurs et lectrices de passer un moment agréable au fil de ses pages.

Page not found - L'actualité Edilivre Page not found - L'actualité Edilivre

Vous recherchez un ouvrage ?

Malheureusement, le livre que vous cherchez n'existe pas,

Que pouvez-vous faire :

Recherche de A à Z


Commentaires